Au fait, un psy c’est quoi?


Questions fréquentes / mercredi, octobre 2nd, 2019

La question récurrente lors des premiers contacts avec un psy est souvent celle-ci: « Mais en fait, c’est quoi la différence entre un psychiatre, un psychologue, un psychothérapeute …? »

Petite mise au point non exhaustive.

  • Psychiatre:

C’est un médecin qui a choisi pour spécialité la psychiatrie. Il est le seul de cette liste à pouvoir prescrire des médicaments (anxiolytiques, antidépresseurs, neuroleptiques etc). La prise en charge met souvent l’accent sur le diagnostic et la  médication en vue du traitement des symptômes. Il peut également pratiquer la pscyhothérapie.

  • Psychologue clinicien:

Il ou elle a un diplôme universitaire de Master 2 en psychologie clinique et psychopathologie. Ainsi, il ou elle peut donc prétendre lui aussi au titre de psychothérapeute (voir ci-après). Il y a aussi des psychologues spécialisés dans d’autres domaines : psychologie du travail, psychologie sociale, neuropsychologie, psychologie développementale etc.

  • Psychothérapeute:

Avant, tout le monde pouvait s’autoproclamer psychothérapeute. Depuis 2004, d’abord avec l’amendement Accoyer et en 2012 avec le dernier décret d’application, ce titre et son usage sont protégés. Vous pouvez visiter cette page ou celle-ci pour creuser la question. Nous avons vu que les psychologues cliniciens et psychiatres pouvaient faire usage de ce titre. C’est également le cas des psychologues d’autres spécialités ayant complété leur formation selon les conditions du décret. Pour devenir psychothérapeute, une autre possibilité est de valider un Master 2 en psychanalyse et  une formation complémentaire  spécifique dans un institut agréé par l’état (EPHEP, AFTCC etc)Par ailleurs, au moment où l’amendement entrait en application, certains psy ne rentrant pas dans ces catégories se sont vus donner la possibilité de valider l’usage du titre à condition de pouvoir justifier de leur expérience et de leur formation.

  • Psychopraticien :

A la différence des cas évoqués plus haut, nombres de psy sont issus de courants théoriques et cliniques différents et ne sont pas agréés. Que deviennent les personnes dont la formation n’est pas reconnue par l’état pour prétendre au titre de psychothérapeute? De plus en plus choisissent le terme générique de psychopraticien qui regroupe tout un tas de pratiques et de théories. Cela recouvre la psychanalyse, la gestalt-thérapie, la psychosynthèse ou encore d’autres disciplines. De plus, il n’est pas rare que les praticiens aient plusieurs casquettes : psychiatre formé à la psychanalyse, psychologue formé à l’EMDR etc. Car chacun continue de se former et d’acquérir de nouvelles compétences. Psychopraticien n’étant pas un terme protégé, n’importe qui peut s’en servir, même quelqu’un n’ayant aucune formation. N’hésitez donc pas à lui demander plus de précisions sur sa formation.

  • Psychanalyste :

Enfin, les psychanalystes pratiquent la psychanalyse qui est un des courants évoqué plus haut. L’essentiel de leur formation consiste à suivre eux-même une analyse, ce qui n’empêche pas d’acquérir un bagage théoriqueOn peut être tenté de voir la psychanalyse d’un seul bloc, or elle est également très variée. En effet à la suite de Freud, la théorie et la pratique furent, selon les courants, plus ou moins réinterrogés sur la base de l’observation clinique. Certains courants s’en sont également affranchis pour donner naissance à d’autres modèles. Le terme n’est pas protégé non plus mais la plupart sont inscrits sur des listes d’associations et/ou sont d’un diplômés dans ce domaine.

Comme le psychopraticien et le psychanalyste, l’usage de ce titre n’est pas protégé. Il  tente l’ouverture et la communication entre des paradigmes différents. Il fait le lien entre des théories et des pratiques variées afin d’en proposer une synthèse. Cela lui permet de moduler ses interventions en fonction de ce qui se présente à lui.

J’espère que la différence entre les « psy » vous apparait plus clairement maintenant.

Bientôt un rapide tour d’horizon des différents modèles de thérapie.

Laisser un commentaire